Le shiatsu, qu'est-ce que c'est ?

 

Discipline moderne issue de la médecine traditionnelle chinoise, le shiatsu plaît tout particulièrement par son côté naturel et facile d'accès. À l'heure où beaucoup de personnes cherchent comment améliorer leur bien-être et leur santé au quotidien, cette pratique fait l'unanimité. Mais qu'est-ce que c'est le shiatsu véritablement ? Revenons sur ses principes fondamentaux, son histoire et son application dans le monde d'aujourd'hui pour mieux comprendre.

 

Shiatsu : définition et principes

Qu'est-ce que le shiatsu ? On le traduit du japonais par « pression des doigts », c'est une technique de massage thérapeutique différente de ce que l'on connaît déjà en Occident. Cette pratique est issue de plusieurs courants de thérapies manuelles venant principalement d'Asie. Comme l'acupuncture, elle s'appuie sur la médecine traditionnelle chinoise et le principe d'activation de points (ou tsubo) se situant le long de méridiens qui parcourent l'ensemble du corps. Les pressions faites avec les doigts (ou encore les coudes ou les genoux) permettent une meilleure circulation du « Qi », l'énergie vitale du patient. Cela permet de rétablir son équilibre sur le plan physique, mais aussi émotionnel et psychique.

 

Histoire du shiatsu

Née au Japon au début du XXe siècle, cette pratique thérapeutique a été fondée suite à la publication de différents ouvrages, tel le livre rouge de Tsukuda. Inspirée de méthodes ancestrales comme l'Anma et associée aux connaissances de l'Occident en chiropractie et ostéopathie, la définition du shiatsu s'affine petit à petit. En 1925, maître Tokujirō Namikoshi ouvre la première clinique qui utilise la pression des doigts pour guérir, donc par définition, il fonde le shiatsu. En 1955, il ouvre la première école de shiatsu avec son fils, après avoir obtenu la licence officielle du ministère de la Santé et du Bien-Être japonais.

 

Quels sont les bienfaits du shiatsu ?

Ce soin énergétique contribue à rétablir la libre circulation du Qi dans le corps. En appuyant sur certaines zones de blocage, le praticien peut soulager différentes pathologies :

  • diminuer les maux dus aux règles ou les nausées de grossesse,
              
  • réduire les douleurs musculaires ou articulaires, comme l'arthrite ou l'arthrose,
              
  • réduire le stress et les problèmes liés (anxiété, angoisse, burn-out, etc.),
              
  • améliorer les troubles digestifs,
               
  • booster le système immunitaire, etc.

La séance de shiatsu est aussi un moment de détente où l'on se sent écouté et compris. Car cette pratique holistique prend en compte l'intégralité du mode de vie en vue d'une action plus profonde et plus efficace. Les séances doivent être régulières pour un effet vraiment visible. Chaque cas est unique et il convient de consulter un médecin si vous présentez des symptômes graves.

 

Comment se déroule une séance de Shiatsu ?

Le plus souvent pratiqué sur un futon à même le sol, le soin peut aussi être réalisé sur une table ou une chaise de massage. La séance dure environ 1 heure et commence avec une série de questions afin de connaître votre hygiène de vie, vos besoins et vos attentes. Puis le praticien va faire un bilan énergétique par toucher ou observation. La session personnalisée peut alors commencer. Le travail du soigneur va être différent à chaque fois, car il va s'adapter à votre état du moment. Il insistera sur les tensions et les blocages de manière plus ou moins intense, et vous prodiguera des conseils pour améliorer votre vitalité ou des points de pressions pour pratiquer l'auto-shiatsu ou Do-In.

 

Comment devenir praticien en shiatsu ?

 La Fédération Française de Shiatsu Traditionnel (FFST) liste les écoles qui proposent des formations en shiatsu de qualité et certifiante pour devenir un praticien de Shiatsu certifié. La formation s'étale sur 3 ans et vous permettra d'ouvrir par la suite votre cabinet de praticien shiatsu FFST.

 

 

 

 


Imprimer   E-mail

Related Articles